Citation de Martin Buber “Le pouvoir de guérir notre peuple de sa maladie meurtrière de haine sans cause” — Jan. 1961

Célèbre philosophe qui fut partisan d’un État binational, dans la revue Ner du groupe binationaliste Ichud (Unité).

Auteur : Thématiques :
" Seule une révolution interne peut donner le pouvoir de guérir notre peuple de sa maladie meurtrière de haine sans cause. Celle-ci est vouée à nous apporter une ruine totale. Ce n'est qu'alors que vieux et jeunes de notre pays se rendront compte à quel point notre responsabilité à l'égard de ces misérables était grande : réfugiés arabes partis de villes où nous avons installé des Juifs venus de loin, dont nous avons hérité les maisons, dont nous cultivons et cultivons les champs, dont nous récoltons le fruit des jardins, vergers et vignes, et où dans les villes que nous avons volées, nous érigeons des maisons d'éducation, de charité et de prière pendant que nous bavardons et que nous nous lamentons d'être le «peuple du livre» et la «lumière des nations». "
" Only an internal revolution can have the power to heal our people of their murderous sickness of causeless hatred. It is bound to bring complete ruin upon us. Only then will the old and young in our land realize how great was our responsibility to those miserable Arab refugees in whose towns we have settled Jews who were brought from afar; whose homes we have inherited, whose fields we now sow and harvest; the fruit of whose gardens, orchards and vineyards we gather; and in whose cities that we robbed, we put up houses of education, charity, and prayer while we babble and rave about being the 'people of the book' and the 'light of the nations.' "

Martin Buber. In Thud’s Ner , janvier-février 1961.

N°295 Signaler un problème