L’assimilation est une catastrophe